JEUDI 17 SEPTEMBRE

19h Auditorium du MUCEM

Deux tables-rondes réunissant quelques éminents marseillologues (universitaires et journalistes) avec, pour fil rouge, une question fondamentale : « Comment parler de Marseille ? ».

Table-ronde 1 : La Marseillologie (tout) contre les sciences sociales
Avec : André Donzel (sociologue), Sylvia Girel (sociologue), Laurence Montel (historienne), Michel Péraldi (anthropologue)
Modération : Camille Floderer et Nicolas Maisetti (politistes)

Faut-il penser, en bon marseillologue (et en toute mauvaise foi), que l’étude de Marseille débouche nécessairement sur des connaissances à portée universelle ? Ou doit-on  appréhender les spécificités marseillaises en les raccordant à des phénomènes plus généraux ? Voilà tout l’enjeu de la controverse entre marseillologues et sciences sociales,dont ce débat sera l’un des jalons essentiels.

Table-ronde 2  : Marseille dans les médias : entre baffes et galéjades
Avec : Jean-Marie Leforestier (Marsactu), Louise Fessard (Mediapart), Jean-Laurent Cassely (Slate).
Modération : Camille Floderer et Nicolas Maisetti (politistes)

Dès lors que l’on parle de Marseille, on aime à simplifier, vulgariser, opposer, du « Marseille-bashing » au « Marseille-branling », des « 2 600 ans de la cité phocéenne, Porte de l’Orient, rebelle et multiculturelle », à cette ville « rongée par le clientélisme, qui vibre pour l’OM, et tremble au son des kalach’ »... Lors de cette table-ronde, les journalistes invités nous expliqueront comment jongler, désarmer ou utiliser ce langage commun.